COVID-19 et système immunitaire

  • par

Je vous partage aujourd’hui une newsletter intéressante de Malik, d’alternatif bien-être.

Elle traite de l’importance de certain nutriments sous-estimés dans notre immunité et plus particulièrement des éléments importants pour résister bien mieux a l’épidémie actuelle.

Ne pas oubliez aussi de soigner votre microbiote, c’est la que réside 75% de vos défenses immunitaires.

Bonne lecture,
Bien à vous,
Jeff

Chers amis,

Les médecins français estiment que 30% des malades du Covid-19 ont des symptômes qui persistent [1], qu’ils aient été hospitalisés ou non [2][3].

Des symptômes tels que :

  • Une fatigue terrassante ;
  • Des maux de tête insupportables ;
  • Une gêne respiratoire, des palpitations cardiaques, une sensation d’oppression ;
  • Des douleurs musculaires et articulaires, une sensation de brûlure dans les bras et jambes ;
  • Des trous de mémoire, un goût et un odorat qui ne revient pas ;
  • Ou encore une toux sèche…

Le problème, c’est que ces malades sont censés être « guéris » : la plupart du temps, leurs scanners des poumons, du cœur et leurs examens sanguins ne présentent plus d’anomalies.

Quel profil de Covid persistant êtes-vous ?

Si vous ou un proche souffrez d’un Covid persistant, le médecin se limitera à vous prescrire du repos et des anti-douleurs.

Ce n’est pas sa faute : il n’a pas le recul nécessaire et commence tout juste à comprendre l’impact du virus à long terme.

Mais rien n’est perdu.

Pour lutter contre ce Covid persistant, vous devez commencer par identifier votre « profil ».

Les scientifiques en dégagent 3 :

  1. Vous avez perdu du poids et des muscles… Vous avez besoin d’un régime alimentaire hyperprotéiné et de faire de l’exercice physique modéré (taichi, Qi Qong, marche afghane ou scandinave…) pour retrouver vos forces. Consultez un kinésithérapeute pour établir un programme de remise en forme ;
  2. Vous souffrez d’anxiété et de stress… Vous pouvez prendre un bain Salmanoff jaune ou mixte 2 à 3 fois par semaine pendant au moins 3 semaines. Vous pouvez aussi boire des infusions de sauge, de passiflore, de valériane, ou de camomille. En cas de stress post-traumatique important, vous pouvez consulter un psychothérapeute ou hypnothérapeute de votre choix  ;
  3. Vous souffrez de problèmes « cardio-respiratoires » ou neurologiques… Une rééducation et des exercices de respiration à l’hôpital sont recommandés pour retrouver une pleine capacité pulmonaire. Vous pouvez aussi pratiquer des exercices de cohérence cardiaque en vous appuyant sur une vidéo, comme celle-ci (5 minutes).

La stratégie qui lutte contre le Covid persistant

Une fois votre profil identifié et les premières mesures entreprises… 

Constituez-vous une stratégie nutritionnelle redonnant à votre corps les armes nécessaires pour bannir le virus.

Un trio de nutriments semble particulièrement efficace : la vitamine D [4], la vitamine C [5] et le zinc [6].

Même les plus farouches « anti » santé naturelle l’avouent.

Prenez le Dr. Anthony Fauci, l’immunologue officiel du gouvernement Américain.

Il vient d’avouer au magazine Business Insider qu’il se supplémentait en vitamine C et D pour stimuler son immunité [7].

Les études scientifiques confirment l’utilité de ces deux vitamines contre le Covid-19 et recommandent d’en prendre dès maintenant pour « réduire votre susceptibilité au virus ».

Vous pouvez faire une prise de sang pour évaluer vos niveaux et ajuster les doses en fonction.

  • La vitamine D

Vos besoins en vitamine D seraient bien plus importants que les apports conseillés par les autorités de santé.

  • Une récente étude de l’université de Chicago, sur 4000 patients, montre qu’un déficit en vitamine D est associé à un risque extrême de contracter le Covid-19 [8].
  • A l’inverse, une étude indonésienne [9] portant sur 780 patients montre qu’un taux de vitamine D supérieur à 30 ng/mL est associé à une chute drastique du taux de mortalité.

Or seul 1 adulte sur 4 aurait un niveau adéquat de vitamine D [10] !

Avez-vous des taux supérieurs à 30ng/mL ? Un test sanguin peut vous le dire.

Sachez en revanche que cela correspond à un apport de 4 000 UI par jour [11].

Prendre un complément s’avère important.

Vous pouvez également prendre des poissons gras : du saumon (cuit au four ou à la vapeur), du maquereau, des sardines ou du thon en conserves, mais il parait difficile d’atteindre ce taux en hiver sans supplémentation.

  • La vitamine C

Les apports officiels recommandés sont de 110 mg par jour… Ce n’est pas assez, toutes les nouvelles études le montrent !

Seul un minimum de 400 mg par jour améliore la résistance au stress, le traitement de l’hypertension, la santé des vaisseaux et des artères et la prévention des cancers.

Une dose atteignant jusqu’à 2000 mg est aussi préconisée pour renforcer votre système vasculaire face au virus [12] si vous souffrez de symptômes de symptômes cardiaques persistants.

  • Le zinc

Un peu de zinc est indispensable au système immunitaire pour éliminer le virus.

L’altération de la barrière intestinale, fréquente après 50 ans, réduit notamment l’absorption du zinc par votre corps.

Sauf cas précis, ne dépassez pas la dose journalière de 15 mg.

En effet, à dose élevée, il semble augmenter le risque de cancer de la prostate [13].

  • Le magnésium

Si vous possédez le profil n°2 (anxieux), vous épuisez probablement vos réserves de magnésium.

Vos reins et votre foie ont notamment besoin de magnésium pour absorber la vitamine D.

Les études montrent que ceux qui ne prennent pas de magnésium ont besoin, en moyenne, de 146% de plus de vitamine D pour atteindre le taux de 30 ng/mL[14].

Les aliments les plus riches en magnésium sont le cacao et le chocolat noir, les fruits à coque, les mollusques, les aliments céréaliers complets, les fruits et légumes secs. Les fruits et légumes frais, les viandes, les poissons, les produits laitiers contiennent aussi du magnésium, mais en faible proportion.

La prise de 500 mg de magnésium en association avec la vitamine D est recommandée dans le protocole de prévention anti-Covid du Dr Mercola [15], et a démontré des effets prometteurs contre la fatigue chronique [16]

  • La Coenzyme Q10

Si vous souffrez d’une intense fatigue, sachez que la CoQ10, sous forme d’ubiquinol, la seule à être bien assimilée, permettrait de lutter efficacement contre la fatigue post-infectieuse [17] [18].

Elle permet aussi de lutter contre l’hypertension et l’insuffisance cardiaque.

  • Le NAC

Si vous possédez le profil n°1 (perte de muscle), le NAC (N-acétylcystéine) est un anti-oxydant très puissant contre la fatigue musculaire qui peut vous accompagner dans la reprise d’une activité physique en douceur.

Il permet aussi d’éliminer la toux et pourrait aider contre la gêne respiratoire post-Covid [19].

  • Le DHA

Le DHA (un type d’oméga 3) aide votre corps à réguler sa réponse à l’inflammation.

Si vous ne mangez pas de poisson, ou que très rarement, l’Institut Linus Pauling, pionnier de la micronutrition, vous recommande d’en prendre 250 mg par jour en supplément dans son protocole anti-Covid [20]. 

Portez-vous bien,

Malik 



************************

[1] “Covid-19 : Pourquoi je n’arrive pas à guérir ?”, France Inter, 21 septembre 2020, https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-21-septembre-2020?fbclid=IwAR21_YighSV8WbUgEVcNUp0YMrPLJVIK92Oz54qQ66WfpTH0sbaxW7Dcm_Q

[2] L. Townsend et al, « Persistent fatigue following SARS-CoV-2 infection is common and independent of severity of initial infection », août 2020, https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.07.29.20164293v1

[3] K. Unger Baillie, “Long-term effects of COVID-19 and support to cope”, 25 septembre 2020, https://medicalxpress.com/news/2020-09-long-term-effects-covid-cope.html

[4] S. Chirumbolo, et al., « The Role of Vitamin D in the Immune System as a Pro-survival Molecule ». Clin Ther., mai 2017, doi: 10.1016/j.clinthera.2017.03.021

[5] Colunga Biancatelli RML, Berrill M, Marik PE, « The antiviral properties of vitamin C ». Expert Rev Anti Infect Ther., 2020, doi:10.1080/14787210.2020.1706483

[6] Wessels I, Maywald M, Rink L, « Zinc as a Gatekeeper of Immune Function ». Nutrients, novembre 2017, doi:10.3390/nu9121286

[7] G. Landsverk, “Fauci says that he takes vitamin D and C supplements and that they can lessen ‘your susceptibility to infection'”, Business Insider, 11 septembre 2020, https://www.insider.com/fauci-takes-recommends-vitamin-d-and-c-supplements-immunity-boost-2020-9

[8] Meltzer, DO, et al Association of Vitamin D Deficiency and Treatment with COVID-19 Incidence medRxiv preprint doi: https://doi.org/10.1101/2020.05.08.20095893 posted May 13, 2020.

[9] Raharusun P, et al., “Pattern of Covid-19 Mortality and Vitamin D: An indonesian study”, avril 2020, SSRN, preprint : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3585561

[10] Étude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition (Esteban 2014-2016), Santé Publique France, décembre 2019.

[11] Garland CF, French CB, Baggerly LL, Heaney RP. Vitamin D supplement doses and serum 25-hydroxyvitamin D in the range associated with cancer prevention.

Anticancer Res. 2011;31(2):607-611.

[12] A. F. Feyaerts et al., « Vitamin C as prophylaxis and adjunctive medical treatment for COVID-19? », novembre 2020

[13] Leitzmann MF, Stampfer MJ, Wu K, et al., Zinc Supplement Use and Risk of Prostate Cancer. Journal of the National Cancer Institute 2003;95:1004-1007.

[14] GrassrootsHealth, “Is Supplemental Magnesium Important for Vitamin D Levels?”,  https://www.grassrootshealth.net/blog/supplemental-magnesium-important-vitamin-d-levels/

[15] https://www.stopcovidcold.com/

[16] M.L. Joustra et al., “Vitamin and mineral status in chronic fatigue syndrome and fibromyalgia syndrome: A systematic review and meta-analysis”, PLoS One, avril 2017, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5409455/

[17] N. Campagnolo et al., “Dietary and nutrition interventions for the therapeutic treatment of chronic fatigue syndrome/myalgic encephalomyelitis: a systematic review”, Journal of Human Nutrition and Dietetics, 2017, https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1111/jhn.12435

[18] M. D. Cordero et al., “NLRP3 Inflammasome Is Activated in Fibromyalgia: The Effect of Coenzyme Q10”, mars 2014, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3934515/

[19] R. I. Horowitz et al., “Efficacy of glutathione therapy in relieving dyspnea associated with COVID-19 pneumonia: A report of 2 cases”, Respiratory Medicine Case Reports, https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213007120301350

[20] A. Michels et al., “Nutritional strategies to support your immune system”, Linus Pauling Institute, Oregon State University, https://lpi.oregonstate.edu/COVID19/nutritional-strategies-immune-system