Diabètes type 2: Nouvelle preuve des bienfaits du jeûne intermittent

  • par

Voici un article concernant le jeûne intermittent, paru dans le mensuel “alternatif- bien-être” d’octobre 2019. Encore une étude scientifique qui démontre qu’il y a bel et bien d’autre solution que les injections pour gérer ce symptôme.
Bonne lecture
JFD

Début de l’article:
Le jeûne intermittent est en mesure d’améliorer la sensibilité à l’insuline, l’hormone qui contrôle le taux de sucre sanguin, et d’éviter l’accumulation de graisses au niveau du foie.

Des chercheurs (1 ) viennent de mettre en évidence une nouvelle action en menant des expériences chez la souris : les animaux obèses alimentés un jour sur deux pendant cinq semaines ne stockent

pratiquement pas de cellules graisseuses au niveau du pancréas, contrairement à ceux nourris chaque jour.
Un élément d’importance: lorsque les cellules du pancréas qui assurent la production d’insuline sont cultivées en tube à essai aux côtés de cellules graisseuses, la production d’hormone s’emballe dans un premier temps, puis s’épuise.

Le jeûne intermittent pourrait être ainsi un moyen de lutter contre le diabète de type 2, qui s’installe lorsque le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline.

Etudes:
(1) Quiclet C et al. Pancreatic Adipocytes Mediate Hypersecretion of Insulin in Diabetes-Susceptible Mice. Metabolism. 2019 Aug;97:9-17