Est-ce que Bill Gates contrôle l’OMS ?

  • par

Voici un texte de Joachim de la nouvelle page Santé, publié dans la newsletter du 19 avril 2020. En creusant un peu, on se rend compte que des gestes paraissant généreux, humain et désintéressé ne le sont en fait pas du tout. Cela fait un peu froid dans le dos, mais à mon avis il vaut mieux le savoir que l’ignorer.
Comme l’écrit Joachim, ce n’est pas tant le fait que de tels actes existent qui me choque, c’est le fait que les gens qui nous dirigent laisse cela se produire…

Ha le système capitaliste, c’est vraiment trop primitif pour moi. A quand un évolution de cette espèce d’homo-sois-disant-Sapiens?


Bonne lecture,
Jeff

Chers amis,

Ici Joachim des éditions Nouvelle Page.

À l’automne 2019, Netflix a diffusé un documentaire en trois parties sur Bill Gates, le fondateur de Microsoft, l’homme le plus riche du monde (après Jeff Bezos d’Amazon).

“Inside Bill’s Brain” (“Dans le cerveau de Bill”) nous dresse le portrait d’un génie insatiable, d’un philanthrope héroïque, qui continue de faire le deuil de sa mère, morte en 1994… Un homme dont l’unique objectif est de faire le bien de la planète et de ses habitants.

En bref, Bill Gates est venu sauver le monde.

Le documentaire fait l’impasse sur tous les sujets gênants (tout le monde a ses petits secrets, moi le premier)… et c’est dommage car il ne parvient pas à présenter Bill Gates dans toute sa complexité…

… dans toute son humanité…

… avec ses qualités et ses conflits intérieurs.

Pour paraphraser Tim Schwab qui a écrit l’article Bill Gates’s Charity Paradox, dans The Nation[1] :

Inside Bill’s Brain tombe dans un piège fréquent: essayer de comprendre un milliardaire en interviewant les personnes qui travaillent pour lui… et sont donc payées par lui.

Et si vous regardez les grands médias, ils ne cessent d’encenser Bill Gates ces derniers temps[2].

C’est curieux car il y a 15 ans, il était montré du doigt comme le méchant patron de Microsoft qui avait fait sa fortune en forçant à pré-installer Windows sur tous les ordinateurs vendus dans le monde.

Vous savez déjà ce qui s’est passé :

Il a pris sa retraite de Microsoft en 2008.

Puis, il a annoncé qu’il lèguerait sa fortune à des oeuvres caritatives plutôt qu’à ses enfants[3].

Enfin, il a créé la Fondation Bill et Melinda Gates qui vise à éradiquer la maladie, la faim et la pauvreté dans le monde.

Plus précisément, ses donations servent à :

  • la création de nouveaux vaccins (malaria, coronavirus…);
  • le certificat digital ID2020 pour vérifier qui est vacciné[4] ;
  • l’usage généralisé des technologies dans les salles de classe, “pour remplacer les enseignants par des ordinateurs” explique Diane Ravitch, professeure de pédagogie à l’Université de New York[5] ;
  • concevoir des produits financiers numériques pour les 2,5 milliards de personnes pauvres qui vivent sans compte en banque (partenariat avec le géant des cartes bancaires Mastercard).

Et soudain, on découvre que Bill Gates est le plus grand contributeur à l’Organisation mondiale de la santé, après les Etats-Unis.

Est-ce que Bill Gates contrôle l’OMS ?

9,76 % du budget de l’OMS vient de Bill Gates !

Et même plus si on compte GAVI Alliance dont le plus gros donateur est la Fondation Bill et Melinda Gates[6]. Si comme moi vous ne connaissiez pas GAVI Alliance, c’est une organisation qui agit pour offrir un meilleur accès aux vaccins.

Puis, coup de théâtre : Trump vient de suspendre la contribution des États-Unis à l’OMS[7]. Bill Gates est donc le premier donateur de l’OMS.

Certains commentateurs[8] ont parlé de retour de la féodalité. Nous avons des seigneurs, comme Bill Gates, donc l’influence rivalise avec celle des États.

Le 10 mars déjà, Bill Gates a été l’un des premiers à souhaiter appeler le coronavirus une pandémie et instaurer le confinement généralisé.

Et lorsque l’OMS a elle aussi déclaré “l’état de pandémie”, c’était le lendemain d’une donation de 50 millions reçue de la Fondation Bill et Melinda Gates[9]. Beaucoup ont fait le lien.

Avec tout ça, c’est facile de diaboliser Bill Gates.

Oui, son argent lui donne une influence énorme sur l’OMS. Et il possède désormais un certain pouvoir sur nos vies, sans que nous l’ayons voulu, sans s’être présenté à la moindre élection.

Bill Gates a mieux joué la partie que le milliardaire Michael Bloomberg (ancien maire de New York). Ce dernier avait cherché à s’acheter la primaire démocrate en février 2020, mais devant une levée de boucliers de la presse, il s’est incliné face à Joe Biden.

Bill Gates a compris que “le caritatif” est le meilleur moyen de parvenir au pouvoir politique, sans s’attirer les critiques.

Maintenant qu’on a découvert le “coup d’état Bill Gates”, c’est facile de prendre Bill Gates pour cible.

Mais mon problème, ce n’est pas Bill Gates. Il n’est pas pire qu’un autre. C’est même un homme remarquable avec lequel j’aurais beaucoup de plaisir à converser, mais je ne lui confierais pas les clés de ma santé.

Mon problème c’est que notre système de gouvernement ait permis à Bill Gates d’acquérir un tel pouvoir politique.

“Don’t blame the player, blame the game”

“N’accusez pas le joueur, accusez le jeu.”.

Ni Bill Gates, ni moi, ni personne ne doit pouvoir avoir un tel pouvoir sur nos existences et notre santé… parce que nous sommes des êtres humains (faillibles) avant tout.

C’est comme si Bill Gates était le ministre de la santé d’un gouvernement mondial non élu. Cette idée me fait frémir et j’aurais tendance à m’y opposer de toutes mes forces. Je me méfie de tous ces gens qui cherchent à faire notre bien…

… surtout dans le domaine médical.

Je ne crois pas du tout au paradigme “tout le monde dans un même moule”. Or, c’est précisément le principe fondateur d’une organisation mondiale comme l’OMS.

Je suis pour “la bonne médecine, au bon moment, pour la bonne personne.”

Je suis pour une vraie relation patient-thérapeute.

Le roi en médecine doit être le thérapeute de terrain.

C’est le diagnostic qui doit primer, et non la directive qui vient d’en haut.

C’est le médecin qui doit avoir le dernier mot, et non les instructions de l’OMS…

C’est ainsi que la médecine se pratiquait depuis des millénaires[10], c’est ainsi qu’elle doit se transformer au 21ème siècle.

Et les nouvelles technologies ?

Elles peuvent être une bénédiction ! Les nouvelles technologies (que Bill Gates connaît si bien) doivent servir en priorité à détecter les particularités de chaque être humain.

Les nouvelles technologies doivent nous apporter une médecine plus personnalisée et plus fine… et non un système pour traquer ceux qui n’ont pas fait leur vaccin — nous ne sommes pas des enfants !?

J’ai quand même un reproche à faire à Bill Gates… sur sa vision du monde.

Quelle est sa vision du monde ? C’est simple, il suffit de regarder à qui il donne son argent.

Ce n’est pas un hasard si Bill Gates arrose l’OMS et la recherche sur les vaccins :

  • l’OMS, c’est une même santé pour tous les êtres humains ;
  • les vaccins, c’est un même remède pour tous les êtres humains.

Bill Gates donne en plein dans la vision “tout le monde dans un même moule”.

Vous me direz… ce n’est pas étonnant venant de l’homme qui a mis le même système d’exploitation (Windows) dans tous nos ordinateurs.

Alors, de grâce Bill Gates, appliquez votre vision du monde à votre existence, mais laissez-nous vivre en paix, librement.
À bientôt !
Joachim

Sources :
[1] https://www.thenation.com/article/society/bill-gates-foundation-philanthropy/
[2] http://www.slate.fr/story/104235/medias-adorent-fondation-gates-experts-beaucoup-moins
[3] https://www.cnbc.com/2017/07/06/billionaires-who-wont-leave-their-fortunes-to-their-kids.html
[4] https://flipboard.com/topic/billgates/bill-gates-calls-for-a-digital-certificate-to-identify-who-received-covid-19-v/a-R9J24TyrRQujqW3lKa4X0g%3Aa%3A244186158%E2%80%934157f354b2%2Fvigilantcitizen.com
[5] https://www.thenation.com/article/society/bill-gates-foundation-philanthropy/
[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/GAVI_Alliance
[7] http://www.leparisien.fr/international/suspension-du-financement-de-l-oms-cinq-minutes-pour-comprendre-la-decision-choc-de-trump-15-04-2020-8300061.php
[8] https://www.cnews.fr/emission/2020-04-15/face-linfo-du-15042020-947294
[9] https://m.washingtontimes.com/news/2020/apr/2/bill-gates-and-his-coronavirus-conflicts-of-intere/
[10] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5379719/