Le jeûne intermittent réduit le diabète de type 2

  • par

Prise de médicaments anti-diabétiques et injections d’insuline font partie de la routine quotidienne de bon nombre de  personnes souffrant de diabète de type 2. Est-ce une fatalité ?
Peut-être pas, si l’on modifie drastiquement ses habitudes alimentaires. Des médecins canadiens ont rapporté l’histoire de trois hommes, âgés de 40, 52 et 67 ans, atteints de ce trouble du métabolisme, parvenus à contrôler leur maladie en recourant au jeûne intermittent. Pas question de se priver de nourriture des jours durant: deux  d’entre eux s’abstenaient de manger un jour sur deux tandis que le troisième jeûnait  trois  jours  par  semaine. Il leur était permis, au cours des journées de restriction alimentaire, de consommer des boissons faibles en calories (café, thé, bouillon) et même de prendre un repas extrêmement léger le soir, pauvre  en  glucides. Et ce, sans relâche pendant une dizaine de mois. Les bénéfices se sont rapidement manifestés : chacun a pu se passer des injections d’insuline – après seulement cinq jours pour l’un des participants et à l’issue du premier mois pour les autres – et deux de ces hommes ont pu interrompre  la prise d’antidiabétiques, tandis que le troisième n’en a conservé qu’un sur les quatre de son traitement initial.
Ils ont perdu 10 à 18 % de leur poids  initial, leur taux de sucre sanguin a diminué, limitant le risque de complications. Le tout sans ressentir de trop grandes difficultés à s’adapter à ce nouveau mode d’alimentation.

Source: Article tiré du numéro 149 du journal “Alternatif Bien-être” février  2019 • n°149 Alternatif Bien-Etre

1.  Furmli S et al. Therapeutic Use of Intermittent Fasting for
People with Type 2 Diabetes as an Alternative to Insulin.
BMJ Case Rep. 2018 Oct 9;2018. pii: bcr-2017-221854