Et la dictature créa le Pcr pour nous soumettre…

  • par

De la multiplication d’un RIEN pour en faire un TOUT !
Des preuves supplémentaires du mensonge et de la fausse pandémie…

Magnifique explication de la fumisterie que nous vivons. Il n’y a pas d’épidémie depuis mars 2020, les vagues 2-5 ne peuvent pas être classée comme telle car trop peux de malades.
Les seuls endroits ou il y eu une “Pandémie”, c’est dans les mensonges de nos autorités (Suisse, France confondu). Les données du BAG admin indique pour 2020 une moyenne d’occupation des services d’urgence Suisse de 2.9%, avec 5% en plein pic et le rapport ATIH 2% pour la france…

Le document

Morceaux choisis:

Pic de la « vague 2 » :
– Taux d’incidence de Pcr, 497 « cas » pour 100 000 habitants.
– Taux d’incidence de personnes symptomatiques, de « malades », 82 malades pour 100 000
habitants (soit 6 fois moins que le taux mensonger de SPF et à la moitié du seuil de déclaration
d’une épidémie).
Pas d’épidémie, juste une présence d’un virus !


Pic de la « vague 3 » :
– Taux d’incidence de Pcr, 360 « cas » pour 100 000 habitants.
– Taux d’incidence de personnes symptomatiques, de « malades », 35 malades pour 100 000
habitants (soit 10 fois moins que le taux mensonger de SPF et cinq fois moins que le seuil de
déclaration d’une épidémie).
4 Parcours hospitalier https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dd67.pdf
5 https://7milliards.fr/tortosa20201122-fausses-reanimations.pdf
6 https://7milliards.fr/coronavirus-faux-morts-officiels-oms.html
Pas d’épidémie, juste une petite présence d’un virus !


Pic de la « vague 4 » :
– Taux d’incidence de Pcr, 244 « cas » pour 100 000 habitants.
– Taux d’incidence de personnes symptomatiques, de « malades », 16 malades pour 100 000
habitants (soit 15 fois moins que le taux mensonger de SPF et onze fois moins que le seuil de
déclaration d’une épidémie).
Pas d’épidémie, juste une petite présence d’un virus !


Actuellement « vague 5 » :
– Taux d’incidence de Pcr, 191 « cas » pour 100 000 habitants.
– Taux d’incidence de personnes symptomatiques, de « malades », 22 malades pour 100 000
habitants (soit 8 fois moins que le taux mensonger de SPF et huit fois moins que le seuil de
déclaration d’une épidémie).
À noter que 4% des prélèvements effectués par le réseau Sentinelles indiquent le début probable
d’une épidémie de grippe.
Pas d’épidémie en cours actuellement, juste une petite présence d’un virus qui sera
probablement supplanté par la grippe qui arrive !

Pour résumer :
Il est crédible et raisonnable d’affirmer :
– Que les tests PCR permettent de fabriquer des épidémies de positifs en bonne santé.
– Que ces positifs PCR ne se traduisent pas ensuite en « vrais » malades (le « faux » malade étant
devenu une norme).
– Que les PCR sont l’outil de la peur, de la privation des libertés, du passe-sanitaire et de l’obligation
« vaccinale ».
– Sans les PCR, pas d’épidémie de Covid, pas de dictature sanitaire, pas de manne vaccinale !
– Que la première « vague » a été une petite épidémie qui a pris le relais de l’épidémie de grippe et
dont les conséquences désastreuses ont été induites par les décisions sanitaires d’interdiction de
consultation ET de soins.
– Qu’il n’y a pas eu d’autres vagues épidémiques, les suivantes n’étant que mensonges et
manipulations, ce que nous savions depuis fort longtemps et qui est corroboré par les données
officielles Sentinelles.
Merci.
Alain Tortosa.
30 novembre 2021